Bernès donne des nouvelles de Laurent Blanc


Blanc a quitté le PSG en juin 2016.
Blanc a quitté le PSG en juin 2016.

Dans L'Equipe, Jean-Pierre Bernès explique pourquoi son client, Laurent Blanc, tarde à retrouver un club, près d'un an et demi après son départ du PSG.

Voilà un an et cinq mois que Laurent Blanc est au chômage. Les juteuses indemnités négociées au moment de son départ forcé du Paris St-Germain (estimées à 22 millions d'euros) lui permettent de tenir le coup, mais le technicien de 52 ans commence à ronger son frein et aimerait reprendre du service. C'est ce que confie son agent dans les colonnes de L'Equipe. "Il est impatient de reprendre", lance Jean-Pierre Bernès.

Mais l'entraîneur Cévenol, qui a connu les bancs de Bordeaux, de l'équipe de France et du PSG, donc, n'entend pas opter pour un challenge au rabais. C'est la raison pour laquelle il a récemment repoussé les approches des sélections américaine et australienne. "Il ne veut pas entraîner pour entraîner", prévient Bernès. "Il veut essayer d'obtenir un grand projet, dans un grand club. Si ce projet n'arrive pas, on verra. Des propositions on en a sans arrêt, de clubs, de sélections nationales..."

Pour l'heure, ses prétendants n'entrent pas dans la short-list qu'il a établie des clubs pouvant rejoindre ses ambitions. "On a aussi eu des clubs anglais. Mais quand vous avez entraîné Paris, vous voulez au moins aussi bien", justifie son conseil. "Je pense que Laurent a la dimension et il faut attendre le moment opportun. Quand vous passez plusieurs années dans des clubs comme ça (le PSG, ndlr), s'arrêter un an ou deux, ça fait du bien." Au-delà, on serait tenté de croire que Laurent Blanc reverra ses exigences à la baisse...