Ça s'est passé un 1er Octobre...

Commentaire(s)
Gomis n'en voulait pas aux arbitres malgré certaines décisions contestables au cours de la défaite concédée contre les Girondins de Bordeaux
Gomis n'en voulait pas aux arbitres malgré certaines décisions contestables au cours de la défaite concédée contre les Girondins de Bordeaux

Nouvelle rubrique quotidienne, amis lecteurs ! Chaque jour, l'équipe de MadeInFoot.com cherchera, et retrouvera, pour vous, les informations marquantes de cette date sur les deux années écoulées. L'occasion pour nous tous de remonter dans le passé ! Nom de Zeus !

Année 2012

L1 - Les flops de la 7ème journée

Après chaque journée de Ligue 1, MadeInFOOT.com vous propose son top/flop du week-end, regroupant les actions qui ont satisfait ou déçu la rédaction. Second acte avec les flops de cette septième journée du championnat de France.

Les flops
:

- La nouvelle déroute du LOSC : aucun succès en Ligue 1 depuis le 11 août dernier, une quinzième place inquiétante et une nouvelle défaite concédée sur la pelouse de Rennes (2-0), ce vendredi. Volontaires mais maladroits, les hommes de Rudi Garcia ont longtemps cru pouvoir repartir sur de bonnes bases. En vain. La faute à la percussion de Pitroipa, l'opportunisme de Féret et le talent d'Alessandrini. Rudi Garcia a même dû regagner les tribunes. Avant d'affronter Valence en Ligue des Champions, ce mardi, le LOSC plonge un peu plus dans le doute.

- L'absence de Steve Mandanda : grand artisan du début de saison parfait de l'Olympique de Marseille, Steve Mandanda a subi de plein fouet la déroute des siens, ce dimanche, à Valenciennes (4-1). S'il a offert de nouvelles parades décisives, le portier phocéen a néanmoins été coupable d'une erreur qui risque de lui coller à la peau pendant de longs mois. Hésitant sur une relance à la main, échappant le cuir, il a servi malencontreusement Kadir, tout heureux de glisser le ballon dans le but vide (39ème). De quoi précipiter la chute marseillaise, à une semaine seulement du tant attendu Clasico.

- Troyes, c'est pour quand ? : sept rencontres, deux matchs nuls et cinq défaites. A l'issue de ce septième acte de la saison, l'ESTAC ferme encore et toujours la marche de la Ligue 1. Sans une victoire acquise au forceps sur la pelouse de Reims (1-2) en Coupe de la Ligue, le début de saison des hommes de Jean-Marc Furlan aurait tout du cauchemar. Le nouveau revers concédé face à Toulouse (0-2), ce samedi, illustre un peu plus la fébrilité du promu aubois.

- L'OL, l'ASSE et l'arbitrage : l'Olympique Lyonnais et l'AS Saint-Etienne ont un point commun. Entre les deux rivaux rhônalpins, l'arbitrage ne s'est pas montré très clément lors de cette septième journée. Rhodaniens comme foréziens ont subi les mauvaises décisions du corps arbitral. Les hommes de Rémi Garde ont ainsi vu le but de Lacazette injustement refusé pour un ballon qui n'était absolument pas sorti des limites du jeu. Quant à Christophe Galtier et ses hommes, c'est un hors-jeu imaginaire qui a contrait Pierre-Emerick Aubameyang à interrompre brutalement sa scène de liesse devant le public stéphanois. L'OL a vécu le hold-up bordelais (0-2) quand l'ASSE s'est montré muette face au Stade de Reims (0-0).

- Où va Nancy ? : une victoire face à Brest (1-0) et un solide match nul face à Lille (1-1) pour débuter, et puis... plus rien ! Muet depuis le 17 août dernier, l'AS Nancy-Lorraine plonge de week-end en week-end dans les bas-fonds du classement. Dernier épisode en date, le revers concédé face à Montpellier (0-2) sur la pelouse synthétique de Marcel-Picot. Volontaires mais maladroits, les hommes de Jean Fernandez se sont heurtés au réalisme du champion de France en titre. Inquiétant avant de se rendre à Geoffroy-Guichard, ce vendredi, en ouverture de la huitième journée de Ligue 1.


L1 - Les tops de la 7ème journée

Après chaque journée de Ligue 1, MadeInFOOT.com vous propose son top/flop du week-end, regroupant les actions qui ont satisfait ou déçu la rédaction. Premier acte avec les tops de cette septième journée du championnat de France.

Les tops :

-
Le nouveau bijou de Romain Alessandrini : trois jours seulement après une "Madjer" somptueuse en Coupe de la Ligue, face à Nancy (3-2), le milieu de terrain rennais a illuminé le stade de la Route de Lorient de tout son talent. En récupérant un ballon mal dégagé par la défense lilloise, l'ancien clermontois a démontré à qui en doutait encore que son pied droit ne lui était pas inutile, bien au contraire. Sa reprise de volée a mystifié un Mickaël Landreau totalement impuissant face à ce bijou technique.

-
Le retour en grâce de Kevin Gameiro : il n'avait plus marqué depuis le 11 mars dernier. Pour sa première titularisation de la saison, l'attaquant du Paris Saint-Germain n'a pas manqué sa chance. Mangeur d'espaces, il a mené la vie dure à la défense sochalienne lors du succès des siens (2-0). Son doublé (11ème, 33ème) a même de quoi donner quelques maux de tête à Carlo Ancelotti lors de ses prochaines compositions d'équipe.

-
Le coup de force de Valenciennes : cela faisait trois ans que l'Olympique de Marseille n'avait pas encaissé autant de buts en une rencontre de Ligue 1. C'était lors du célèbre match nul arraché face à Lyon (5-5), le 8 novembre 2009. Ce dimanche, l'OM a sombré pour la première fois de la saison. Après six victoires consécutives, les hommes d'Elie Baup ont subi la loi d'une formation de Valenciennes au collectif impressionnant (4-1). Emmenés par un Gaël Danic impressionnant sur son aile gauche, les joueurs de Daniel Sanchez ont frappé un grand coup lors de cette septième journée. "Le match parfait" pour la majorité des protagonistes de l'après-midi.

- Carasso
, c'est costaud : auteur de plusieurs parades décisives, ce dimanche, sur la pelouse de l'Olympique Lyonnais (0-2), le portier bordelais a été l'un des grands artisans du succès des siens. Si la victoire girondine ressemble quelque peu à un hold-up, elle le doit en grande partie à la solidité défensive des hommes de Francis Gillot, laissant les Rhodaniens sans voix. Prouvant un peu plus son excellent début de saison, Cédric Carasso s'est fendu d'une intervention salvatrice face à Clément Grenier, juste avant la pause. Le symbole de la solidité girondine.

- Ben Yedder, force cinq : à vingt-et-un, Wissam Ben Yedder crève l'écran en ce début de saison. Alors que le TFC frappe aux portes du top 5 après son succès sur la pelouse de Troyes (0-2), l'attaquant franco-tunisien a inscrit son cinquième but en sept rencontres de Ligue 1. L'ancien international de Futsal poursuit sa progression fulgurante au haut niveau. Alain Casanova semble avoir trouvé son véritable buteur. Et Toulouse sa vitesse de croisière.


OL - Gomis : "Cela n'est pas facile d'arbitrer"

L'attaquant de l'Olympique Lyonnais, Bafétimbi Gomis, est revenu, sur la défaite concédée par sa formation contre les Girondins de Bordeaux (0-2), dimanche soir, pour le compte de la 7ème journée de Ligue 1. Une défaite, la première de la saison pour les hommes de Rémi Garde, au cours de laquelle les arbitres ont refusé, à tort, un but valable à Alexandre Lacazette. Pour autant, malgré ce fait de jeu, l'attaquant Lyonnais, n'a pas voulu accabler l'arbitrage.

"Cela n'est pas facile d'arbitrer. Il faut se mettre à la place des arbitres. On dit souvent que dans la saison, ça s'équilibre. Espérons qu'on marquera aussi des buts hors-jeu ou des buts accordés alors que le ballon est sorti".

LOSC - Seydoux regrette toujours le départ d'Hazard

Le Président de Lille, Michel Seydoux, est revenu, dans un entretien accordé dans L'Equipe, sur le mercato estival de sa formation. Selon lui, le départ d'Eden Hazard, est une des raisons principales à l'entame de saison plus que compliquée que connaît son équipe.

"On a perdu Eden Hazard et moi aussi j'aurais aimé le garder. C'était impossible et il ne faut pas rêver. Quelle équipe de notre niveau se serait remise du départ d'Hazard ?"

Le dirigeant Lillois, a, ensuite, évoqué l'arrivée de Salomon Kalou, un joueur de talent, mais trop souvent blessé.

"Kalou est un compétiteur incroyable qui n'a pas toujours pris le temps nécessaire pour soigner ses ennuis musculaires. Il veut toujours jouer. Mais là, il va falloir être sérieux et prendre du temps. On est obligés d'avoir un Kalou à 100%.".

VAFC - Danic veut se servir de ce match référence pour la suite

Le milieu de terrain de Valenciennes, Gaël Danic, était tout sourire, hier après-midi, après la très belle victoire acquise par sa formation contre le leader, l'Olympique de Marseille (4-1), pour le compte de la 7ème journée de Ligue 1. Une victoire sur laquelle, le milieu de terrain Valenciennois, compte bien s'appuyer pour la suite de la saison.

«C'est dommage de prendre ce but en fin de match, mais on ne va pas faire la fine bouche, on recevait quand même le leader, invaincu... Et compte tenu de nos deux derniers matches, on devait relever la tête. C'est chose faite, et plutôt de belle manière. C'est de bon augure avant le déplacement à Toulouse. On a mis beaucoup de coeur et de détermination et on a été récompensé. On a aussi été réaliste, car on n'a pas eu cinquante occasions et on mène 3-0 à la mi-temps. On s'est créé des occasions et on les a mises, ce qu'on n'avait pas fait à Brest. J'espère que ce résultat va permettre à l'équipe de prendre conscience qu'on peut faire de belles choses contre des grosses équipes. C'est porteur d'espoir. Ce groupe a montré qu'il avait du potentiel, ce n'était pas suffisant de le dire. Ça m'a fait du bien d'être sur le banc la semaine dernière, ça m'a remis les idées en place. J'ai compris qu'il n'y avait pas de place attitrée. Il ne faut pas s'enflammer. Après les trois premiers bons matches, on a eu tendance à s'endormir. J'espère que ça nous servira de leçon et que le capital confiance acquis grâce à ce match nous permettra de ne plus le faire».


Année 2011

L1 - Nouveau scénario catastrophe pour Bordeaux (2-2)

Les Girondins de Bordeaux ont été tenu en échec par Montpellier (2-2) lors de la 9e journée de Ligue 1.

Malgré une domination montpellieraine lors des premières minutes de la rencontre, Bordeaux a réussi a ouvrir le score par Diabaté (1-0, 18e). Quelques minutes après l'ouverture du score Marc Planus est venu faucher Utaka qui partait seul au but et écope d'un carton rouge (24e minute).

Au retour des vestiaires et malgré l'infériorité numérique, Bordeaux double la mise par l'intermédiare de Ciani (2-0, 49e). Les hommes de Francis Gillot ont ensuite bien contenu Montpellier jusqu'à l'exclusion de Yanga-Mbiwa à la 80e minute.
C'est alors que les hommes de René Girard ont repris les choses en main et sont revenus au score grâce à un penalty de Belhanda (2-1, 88e). Revigoré par la réduction du score, Hilton est venu crucifié Carrasso dans les dernières secondes du match (2-2, 90e).

Bordeaux laisse une nouvelle fois échapper deux points à domicile. De son côté, Montpellier ramène un point un peu miraculeux.

L1 - Les résultats de la 9e journée

Retrouvez les résultats de la 9e journée de Ligue 1.

- Ligue 1
19h00 Saint-Etienne Foot en direct : Saint-Etienne 1 - 1 Foot en direct : Auxerre Auxerre Terminé Match en direct : Saint-Etienne - Auxerre
19h00 Dijon Foot en direct : Dijon 1 - 1 Foot en direct : Ajaccio Ajaccio Terminé Match en direct : Dijon - Ajaccio
19h00 Lorient Foot en direct : Lorient 2 - 0 Foot en direct : Valenciennes Valenciennes Terminé Match en direct : Lorient - Valenciennes
19h00 Caen Foot en direct : Caen 1 - 1 Foot en direct : Nice Nice Terminé Match en direct : Caen - Nice
19h00 Nancy Foot en direct : Nancy 1 - 1 Foot en direct : Evian TG Evian TG Terminé Match en direct : Nancy - Evian TG
19h00 Sochaux Foot en direct : Sochaux 3 - 0 Foot en direct : Toulouse Toulouse Terminé Match en direct : Sochaux - Toulouse
21h00 Bordeaux Foot en direct : Bordeaux 2 - 2 Foot en direct : Montpellier Montpellier Terminé Match en direct : Bordeaux - Montpellier

L1 - Saint-Etienne accroché par Auxerre (1-1)

L'AS Saint-Etienne a été accroché à domicile par l'AJ Auxerre (1-1) lors de la 9e journée de Ligue 1.

C'est l'AJA qui a ouvert le score au bout de 5 minutes de jeu grâce à Sahar bien servi par Le Tallec (1-0). Les verts ont ensuite égalisé à la 38e minute sur un but de Guilavogui (1-1).

En seconde période, les verts ont dominé une équipe auxerroise bien regroupée en défense sans pouvoir prendre l'avantage.

A noter que l'attaquant de l'AJ Auxerre Anthony Le Tallec a inscrit un but injustement refusé à la 15e minute de jeu.

Retrouvez le résumé complet du match.

Girondins - Planus veut le maintien

Les Girondins de Bordeaux, accueillent Montpellier ce samedi. Le défenseur des Girondins de Bordeaux, Marc Planus, a été clair, les trois points sont nécessaires pour obtenir au plus vite le maintien après un début de championnat plus que compliqué.

"Bordeaux a changé de statut, il faut essayer d'en prendre conscience. Désormais, le premier objectif, c'est le maintien, et il ne faut pas avoir honte de le dire".
OM - Valbuena a pris de la bouteille
Le milieu de terrain de l'Olympique de Marseille, Mathieu Valbuena, démarre déjà sa sixième saison sous le maillot de l'Olympique de Marseille. Une vraie histoire d'amour, comme il le confie, dans un entretien accordé à La Provence, pour le milieu de terrain offensif.
"Ici, on peut vite être mis en avant, vite être redescendu à la cave aussi. Quand ça ne va pas, avoir le caractère pour passer au-dessus, individuellement ou collectivement, est un atout majeur. Six ans dans un club, c'est rare ; six ans à l'OM, c'est de l'amour. A bien réfléchir, Pape (Diouf) avait raison : cela en vaut douze. Ce club pimente ma vie. On parle toujours de la pression. J'ai appris ici que certaines personnalités avaient le caractère pour supporter toute l'actualité de ce club".
OL - Aulas veut prolonger Garde
L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Rémi Garde, connaît un début de saison quasi parfait. Leaders de la Ligue 1 avec ses hommes, il fait l’unanimité autour de lui depuis sa prise de fonction. Des résultats qui devraient être bientôt récompensés par une prolongation de contrat, comme l'indique le Président de l'Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas, dans un entretien accordé au Parisien.
« Il est en avance sur ce que j’imaginais. Bernard Lacombe le protège. Les membres de son staff sont très complémentaires avec lui. Il a beaucoup de talent pour le poste que je lui ai confié et notre relation est très riche. Une prolongation de contrat ? C’est ce que l’on imagine et Rémi le sait. L’histoire doit évidemment se poursuivre très longtemps. Naturellement, les choses se feront quand il en éprouvera le besoin. C’est lui qui déclenchera cette discussion le moment venu ».
Girondins - Triaud : "Beaucoup ne sont pas à leur niveau"
Le Président des Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Triaud, a tout essayé pour mettre ses joueurs devant le fait accompli. Déçu depuis deux saisons, le dirigeant girondin est plutôt du genre à dire franchement ce qu’il pense, quitte à blesser. Des déclarations fracassantes qui semblent désormais vouées au passé. En effet, dans un entretien accordé à L'Equipe, le président des Girondins, utilise la manière douce pour tenter de faire réagir ses joueurs.
« Je leur ai dit que j’avais plus confiance en eux qu’eux-mêmes. Beaucoup ne sont pas à leur niveau parce qu’ils n’arrivent pas à se libérer. Chacun a envie de réagir individuellement, au lieu de se mettre au service d’un collectif. Ils ont un comportement de perdants. Je ressens un sentiment d’impuissance. On a tout essayé depuis vingt mois, avec trois staffs différents. On attend un déclic, l’enchaînement de deux, trois victoires. L’équipe n’a peut-être pas le potentiel pour jouer les premières places, mais elle vaut mieux que ce qu’elle montre aujourd’hui. Les joueurs doivent plus communiquer. Je pense, par exemple, à Benoît Trémoulinas, qui doit être considéré comme un cadre. À un moment donné, c’est trop facile de dire que ce n’est pas dans sa nature. Je suis passé par plusieurs phases : je les ai cajolés, je les ai matraqués, maintenant, il faut les aider à se libérer ».
OL - Garde évoque Paris
L’entraîneur de l'Olympique Lyonnais, Rémi Garde, est revenu, dans un entretien accordé au site officiel du club, sur l'importance du match contre le Paris Saint-Germain, dimanche soir, pour le compte de la 9ème journée de Ligue 1. Pour autant, il ne veut pas parler de tournant, ou de match test.

« Je ne sais pas ce que c’est un tournant… Pour moi, tous les matchs à jouer sont un test… Il y a trois points en jeu… Il restera beaucoup de points à prendre après ce rendez-vous. Si on perd, cela ne ternirait pas notre parcours et si on gagnait, on ne fêterait pas ce succès. Ce match est un match particulier par son contexte général… Cela pourrait se présenter mieux si j’avais un groupe au complet. On va essayer de présenter toutes nos forces actuelles. Je m’adapte. Le groupe a bien réagi pour le moment. Je m’attends à une opposition très forte du PSG ; un PSG plus version Montpellier que Bilbao. Je ne sais pas si le PSG a d’ailleurs fait une impasse face à une belle équipe de l’Athlétic. Je ne sais pas comment il a abordé ce match. Oui, on peut dire que nous avons peut-être un avantage en termes de récupération. Mais les deux équipes ont eu le même programme en septembre et je pense que le PSG avait plus de facilités pour faire des rotations que nous ».
Commentaire(s)