La France de Mbappé et Kimpembe renverse l'Allemagne (résumé et notes)


Mbappé n'a pas marqué
Mbappé n'a pas marqué

Après une première mi-temps délicate, les Bleus de Didier Deschamps ont su renverser une Allemagne, en pleine crise. Les Allemands, séduisants pendant une heure, ont perdu toute confiance après l'égalisation d'un Griezmann, taille patron.

Ligue des Nations - Ligue A (groupe 1)
France - Allemagne : 2-1 (0-1)
Buts : Griezmann (62ème, 80e, s.p)) pour la France. Kroos (12e, s.p) pour l'Allemagne.

Décevants (voire inquiétants) face à l'Islande jeudi, les Bleus de Didier Deschamps ont de nouveau montré des signes de fébrilité en première période, face à une Allemagne en manque de confiance après sa lourde défaite 3-0 au Pays-Bas. Pourtant, le sélectionneur tricolore avait décidé d'aligner, à domicile, 10 des 11 joueurs titulaires lors de la finale du Mondial il y a 3 mois (Umtiti absent, Kimpembe l'a remplacé). Malgré ça, la première mi-temps est largement en faveur de la Mannschaft, beaucoup plus mordante et créatrice. Dans un 3-4-3 qui a posé pas mal de problèmes aux Français, les hommes de Joachim Löw ont insisté sur les ailes, bien aidés par les approximations de Benjamin Pavard (droite) voire Lucas Hernandez (gauche).

La France prend l'eau sur les ailes

Si Mbappé a enflammé le public de Saint-Denis sur un rush (qui n'a rien donné) de plus de 50 mètres dont lui seul a le secret à la 10ème minute, les Allemands vont prendre rapidement le contrôle du ballon grâce à son maestro Toni Kroos. Toujours juste, le milieu de terrain va ouvrir le score à la 13ème minute sur un pénalty provoqué par Leroy Sané. Absent de la liste au Mondial, l'Allemand voit son centre être dévié par le bras de Presnel Kimpembe. Un pénalty plus que logique pour le Parisien qui enchaine là une deuxième titularisation consécutive délicate sous le maillot français. Avant ça, Hugo Lloris avait sauvé sa cage sur sa ligne après un centre dévié par Kanté (11e).

Les Allemands, sérieux et appliqués, continuent leurs efforts face à des Français en plein doute. Défensivement, les Bleus ne parviennent pas à gérer les courses en profondeur des 3 attaquants, tous aussi rapides les uns que les autres. Gnabry, Werner et Sané n'hésitent d'ailleurs pas à interchanger leur positionnement pour créer encore plus de danger. Sur un contre magnifiquement lancé par Toni Kroos (18e), Sané par à l'assaut des cages de Lloris, profitant de l'absence de Lucas Hernandez et de la mauvaise anticipation de Mbappé. Altruiste, le numéro 19 tente de jouer avec Werner, mais Lloris (très solide) intervient rapidement. Les assauts s'enchainent, mais les Bleus parviennent à colmater les brèches par Varane (21e), Lloris (24e) mais aussi Griezmann (30e). L'attaquant a traversé tout le terrain pour dégager un centre dangereux d'une aile de pigeon. Au final, il faudra attendre les 5 dernières minutes pour vibrer, un peu, côté français, lorsque les Tricolores parviennent à trouver Olivier Giroud, très juste dans ses choix et techniquement. Il s'offre d'ailleurs une ultime occasion à la 45ème, mais sa reprise passe juste à côté des cages de Neuer.

Griezmann remet les Bleus sur le droit chemin

On imagine alors la grosse gueulante de Didier Deschamps dans les vestiaires à la mi-temps. Piqués au vif, les Champions du Monde reviennent avec de bien meilleures intentions à l'image du 1 contre 1 perdu par Kylian Mbappé devant Manuel Neuer (52e). La réaction est belle et l'heure de jeu vient donner un véritable coup de boost aux locaux. Bien servi par son coéquipier en club Lucas Hernandez, Antoine Griezmann, auteur d'une prestation solide, adresse un joli coup de tête entre 4 Allemands pour tromper Neuer (62e). De quoi réveiller le Stade de France, qui se remet à pousser son équipe et s'enflammer sur les actions défensives françaises. Pavard est acclamé après s'être arraché pour sauver une touche (66e), Kanté pour un duel à l'épaule avec Werner (72e).

La France est de retour dans le match et les Allemands accusent le coup, notamment physiquement. Et logiquement, lorsque la fatigue s'installe, les erreurs individuelles sont plus lourdes à digérer à l'image de Mats Hummels, pris de vitesse par Blaise Matuidi. Dans un geste de désespoir, le Bavarois accroche le numéro 14, qui n'en demandait pas tant pour s'écrouler. Là encore, le pénalty est logique et Griezmann, comme en 2016, s'offre un doublé face à Neuer (80e). Dans une fin de match totalement en leur faveur, les Bleus ont scellé le score en faisant bloc. Avec 1 seul point en 3 matchs, les Allemands sont tout proche d'être relégués en Ligue B, alors que les Bleus ont pris un certain avantage pour le Final 4.


LES NOTES

FRA : Lloris (7) - Pavard (4), Varane (6), Kimpembe (3), Hernandez (6) - Pogba (4), Kanté (5) puis Nzonzi (non noté) - Mbappé (5) puis Dembélé (non noté), Griezmann (8) puis Ndombele (non noté), Matuidi (5) - Giroud (6).

ALL : Neuer (4) - Kehrer (6), Ginter (5), Süle (4), Hummels (4), Schulz (6) - Kimmich (5), Kroos (7) - Sané (7), Werner (4), Gnabry (5).

Photos Matchs : France 2 - 1 Allemagne