Pas de huis-clos pour PSG-Liverpool, le dossier repoussé par l'UEFA


Paris aura ses supporters
Paris aura ses supporters

En quête d'un exploit face à Liverpool, afin d'accrocher sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain pourra compter sur ses supporters. En effet, l'examen des incidents survenus après PSG-Étoile Rouge de Belgrade a été repoussé par la commission de discipline.

Le Parc des Princes pourra porter ses plus belles couleurs rouge-et-bleu, le mercredi 28 novembre prochain, afin d'accueillir Liverpool. Menacé de sanctions après les débordements survenus à la suite de la réception de l'Étoile Rouge de Belgrade (3 octobre), le Paris Saint-Germain peut souffler quelques jours. En effet, comme le rapporte L'Équipe, le dossier concernant ces incident a été retardé à une date ultérieure.

La commission avait décidé, au départ, de traiter ce dossier délicat le 22 novembre, soit six petits jours avant le match face à Liverpool (le 28). Cependant, le timing très court entre la commission et la tenue de la rencontre a obligé les dirigeants à repousser cette réunion. Si la commission venait à se prononcer (par exemple) pour un huis clos total le 22, le PSG aurait pu faire appel immédiatement en réclamant un effet suspensif.

Une requête forcément acceptée puisque la Commission aurait du étudier cet appel. Quoi qu'il en soit, Paris risque bien d'être sanctionné après ce match face aux Serbes, d'autant plus que les supporters parisiens sont dans le viseur après le craquage massif de fumigènes face au Real l'an dernier. La sanction probable (huis clos partiel ou total) interviendra lors du match suivant dans la capitale, soit en huitième de finale de Ligue des Champions, soit en seizième de finale de Ligue Europa, ou dans le pire des cas, l'an prochain.