LDC

MU-PSG : Marquinhos était en lévitation

Commentaire(s)
Marquinhos a survolé les débats à Old Trafford.
Marquinhos a survolé les débats à Old Trafford.

Positionné au milieu de terrain, comme il en a pris l'habitude cette saison, Marquinhos s'est vu attribuer un double rôle de récupérateur et d'organisateur du jeu assez nouveau pour lui, hier face à Manchester. Il l'a parfaitement rempli.

Il ne s'appelle pas Idrissa Gueye ni Allan, n'a pas non plus été formé au poste de milieu défensif, mais mardi soir, sur la pelouse d'Old Trafford, Marquinhos avait tout de la recrue tant désirée par le Paris St-Germain cet hiver. Ultra-performant dans l'entre-jeu, aussi bien dans la récupération que dans la sortie du pressing mancunien ou la production du jeu devant la surface adverse, il a été l'un des grands artisans du succès des champions de France (0-2) et a presque fait oublier à Thomas Tuchel l'échec du recrutement d'un véritable récupérateur lors du dernier marché des transferts.

Alors qu'il découvre le poste depuis plusieurs mois maintenant, le défenseur brésilien avait jusqu'alors pour habitude de redescendre entre les deux centraux dès la récupération du ballon. Ce ne fut pas le cas hier, où le système en 3-4-3 de Tuchel impliquait qu'il participe à la production dans le camp adverse. Et c'est là que l'ancien Romain a surpris tout son monde, en prenant les commandes des attaques placées parisiennes au côté de Marco Verratti. Derrière l'italien (87) et Dani Alves (77), il est le joueur à avoir touché le plus de ballons côté PSG (72). Malgré un léger déchet, notamment en première période, il en a fait bon usage et réussi 56 passes, le meilleur total de la rencontre (encore derrière Verratti).

Pogba a subi sa loi

Logiquement, c'est surtout sur le plan défensif que Marquinhos a abattu un énorme travail. On n'en trouve pas forcément la preuve dans sa feuille de stats (2 dégagements, 2 interceptions, 0 tacle), mais il fallait voir la malice avec laquelle il s'est placé pour couper les trajectoires de passes mancuniennes dès lors que les Red Devils s'approchaient des buts de Gianluigi Buffon. Aussi bon dans l'action que dans la dissuasion, il a totalement éteint Paul Pogba. Le tricolore, à qui Solskjaer a offert les clefs du jeu depuis son intronisation il y a deux mois, n'a touché que 55 ballons, beaucoup moins que ses partenaires du milieu de terrain Nemanja Matic (79) et Ander Herrera (73). Impuissant face au marquage intensif de Marquinhos, il est progressivement sorti de son match jusqu'à se faire expulser, certes sévèrement, en fin de rencontre.

Doté d'une intelligence tactique au-dessus de la moyenne, l'international Auriverde n'a pas eu de mal à se situer dans le schéma de jeu mouvant des Parisiens, qui passaient donc d'un 3-4-3 en position offensive à un 4-4-2 à plat dès lors que le cuir repassait dans les pieds des anglais. Cette utilisation expérimentale du polyvalent Marquinhos va probablement donner des idées à Thomas Tuchel. Elle réfute aussi l'idée qui voudrait que son équipe soit incapable de performer sans ses stars. Mardi à Manchester, c'est un joueur de l'ombre qui s'est élevé au-dessus de la mêlée.

Photos Matchs : Man United 0 - 2 PSG