LDC

Ménès parle de "sodomie arbitrale" après Real-PSG

Commentaire(s)

Le PSG a beau avoir égalisé en fin de match (2-2), l'action litigieuse qui aurait pu lui permettre de faire basculer la rencontre avant la mi-temps reste en travers de la gorge de Pierre Ménès. Le consultant de Canal Plus et Yahoo Sport, qui se défend d'être "pro-parisien" ou "parano", est allé jusqu'à évoquer une "sodomie arbitrale", orchestrée selon lui dans les plus hautes sphères de l'UEFA. "L'arbitre va s'auto-déjuger, sur intervention des mickeys du bus, pour finalement annuler le pénalty, annuler le rouge et donner coup-franc au Real. Sans être parano, je pose une question : est-ce qu'il y a quelqu'un ici pour penser que dans le sens inverse, le Real aurait eu carton rouge retiré et pénalty refusé ? Bien sûr que non", lâche Ménès.

"On le voit depuis des années, les clubs espagnols sont avantagés dans cette compétition et le PSG est désavantagé - ce n'est pas être pro-parisien de dire ça, c'est juste regarder les matchs - évidemment la "remontada" (du Barça sur le PSG en mars 2017) restant une référence en termes de sodomie arbitrale", poursuit-il. "Je pense que tout est fait à l'UEFA pour que le PSG, voire Manchester City, ne remportent pas le trophée, parce que ça dérange les grands clubs. Peut-être qu'un jour la vérité sortira, ou pas puisque tout ce milieu est extrêmement opaque. Mais VAR ou pas VAR, le PSG se fait toujours enfler en coupe d'Europe."