Le PSG a craqué dans les dix dernières minutes face au Real Madrid (résumé et notes)


Des regrets pour les Parisiens
Des regrets pour les Parisiens

À domicile, le Real Madrid a fini en trombe pour s'imposer face à un Paris Saint-Germain, exténué en fin de rencontre. Les Madrilènes ont pris un avantage certain avant le retour au Parc des Princes le 6 mars prochain.

Ligue des Champions - 8e de finale aller
Real Madrid - Paris Saint-Germain : 3-1 (1-1)
Buts : Ronaldo (45e, s.p, 83e), Marcelo (86e) pour le Real. Rabiot (33e) pour le PSG.

Un an jour pour jour après l'un des plus beaux matchs du Paris Saint-Germain en Ligue des Champions (victoire 4-0 contre le Barça au Parc des Princes), le PSG avait une nouvelle fois rendez-vous avec son histoire, cette fois face au Real Madrid. Pourtant, rien ou presque ne doit faire penser à l'exploit des Franciliens, la pression étant bien plus importante qu'il y a 12 mois. Tout d'abord, le mercato stratosphérique de la Ville Lumière (Neymar, Mbappé) oblige les hommes de Nasser Al-Khelaïfi a faire des résultats, mais ce sont surtout les décisions d'Unai Emery (Kimpembe à la place de Thiago Silva, Lo Celso titulaire) qui ont ajouté un peu plus de tension aux abords de Bernabeu. Mais, malgré des difficultés en championnat depuis le début de la saison, les premières minutes sont clairement madrilènes. Désireux d'infliger un pressing haut d'entrée, les hommes de Zidane obtiennent 3 corners en l'espace de 5 minutes (perte de balle de Kimpembe à la 1e, parade d'Areola à la 5e sur un ballon perdu par Neymar, ou encore une tête de Marquinhos)

Petit à petit, l'équipe pleine de "caractère" comme le souhaitait Emery commence à prendre de l'assurance dans la sortie de balle. Les Parisiens profitent de la vitesse de Kylian Mbappé et de Neymar pour s'approcher des buts de Navas, et un tacle de Varane à la 12ème minute empêche le Brésilien, parti dans la profondeur sur un superbe ballon de Veratti, de trouver Edinson Cavani dans la surface de réparation. Mais s'il y a bien un Parisien à saluer, c'est Alphonse Areola. Tant critiqué depuis son retour au bercail à l'été 2016, le portier du PSG a montré toutes ses qualités dans un stade qu'il connait bien puisqu'il a déjà évolué contre le Real avec Villarreal. Juste avant la demi-heure de jeu, il détourne une grosse frappe de Ronaldo de la tête (28e), avant de capter un ballon smashé par Sergio Ramos sur Corner (32e). Cette grosse parade lance d'ailleurs le contre parisien amenant l'ouverture du score d'Adrien Rabiot. Sur son côté droit, Kylian Mbappé se défait de son vis-à-vis avant de centrer dans la boite. Edinson Cavani laisse filer pour Neymar, qui remet d'une subime talonnade pour Rabiot. Le milieu parisien, qui s'était déjà distingué en 2015 à Madrid, marque du droit et trompe Navas (33e).

Lo Celso, des erreurs de jeunesse...

Tout semblait alors parfait concernant le plan d'Unai Emery, et pourtant... Le PSG commet de nombreuses fautes, bien aidées par un arbitrage très clément en faveur du Real : jaune pour Neymar à la 14e sur sa première faute de la rencontre, des coups de sifflet bien rapides lors des attaques madrilènes... Mais au-delà des interventions trop rugueuses des Parisiens aux yeux de l'arbitre, Paris pêche surtout au rayon des déchets techniques et des erreurs de jeunesses. Logique pour un XI de 25,5 ans de moyenne d'âge (contre presque 30 pour le Real). Giovani Lo Celso, qui fêtait là sa première titularisation en LDC, a d'ailleurs perdu de nombreux ballons, dont un qui aurait pu être préjudiciable à la 25ème. L'Argentin tente une talonnade pour Verratti, totalement manquée, interceptée par Isco 38 passes sur 38 en 1ere MT) qui se laisse tomber après un coup d'épaule de l'ancien de Rosario Central, désireux de rattraper son erreur. Un coup-franc sans importance puisque Cristiano Ronaldo manque le cadre. Mais 20 minutes plus tard, la sanction tombe à la suite d'une magnifique parade d'Areola sur une frappe enroulée du gauche de Benzema. Les madrilènes jouent rapidement le corner (les Parisiens sont occupés à se congratuler), Kroos s'infiltre dans la surface de réparation et Lo Celso (encore lui) tente de le retenir par le cou. L'Allemand s'effondre et obtient un pénalty logique, transformé par Cristiano Ronaldo (45e) juste avant la pause.

Au retour des vestiaires, Paris est de nouveau mis en danger après une nouvelle perte de balle de Lo Celso, pas loin de ses cages (52e). Pourtant, 4 minutes auparavant, "El Mono" avait lancé un superbe contre avec une belle balle piquée pour Neymar, conclu par une manchette de Navas sur une frappe de Mbappé. Mais Paris se montre une nouvelle fois dangereux par l'intermédiaire de Rabiot. Encore bien placé, le gaucher reprend d'une belle volée du droit un centre mal dégagé par la défense madrilène. Cette fois, le ballon échoue sur le bras de Sergio Ramos, collé au corps (54e). Le Real retrouve la possession et oblige Unai Emery a faire son premier changement à la 66eme. Le Basque sort Cavani pour renforcer le côté droit (Marcelo étant intenable) avec l'entrée de Meunier. De son côté, Zidane procède aussi à son premier remplacement avec un poste pour poste : Benzema out, Bale in (67e).

Asensio, le facteur X du Real Madrid

Ce changement parisien apporte beaucoup plus de mobilité à l'attaque parisienne. Mbappé a pris l'axe et propose beaucoup plus de courses que Cavani, mais c'est surtout Dani Alves qui fait la différence à droite. Le Brésilien de 35 ans, recruté pour ces gros rendez-vous, profite de l'entrée de Meunier pour rester aux avant-postes. À la 70ème minute, l'ancien de la Juventus est oublié par Neymar, qui lui met beaucoup trop tard pour transformer un contre en occasion de but. Six minutes plus tard, Berchiche centre fort à ras-de-terre devant le but, et le tacle du Brésilien est trop juste pour pousser le ballon au fond des filets. Une poignée de seconde auparavant, Presnel Kimpembe a la balle du 1-2 au bout de son pied mais sa frappe est détournée par le pied droit de Ramos.

Mais à l'aube des dix dernières minutes, Paris craque une seconde fois dans la rencontre. Parti à la limite du hors-jeu dans le dos de Meunier, Asensio (entré en jeu à la 79e) centre devant le but mais Yuri Berchiche signe un excellent retour. L'Espagnol trouve Presnel Kimpembe pour ressortir le ballon, mais le gaucher manque son dégagement sous la pression de Cristiano Ronaldo. Les Madrilènes récupèrent donc le ballon (83e) et Asensio, encore lui, centre à ras de terre devant le but. Areola détourne sur le genou du Portugais, qui marque dans le but vide. Paris n'y est plus, comme assommé par ses vieux démons. Le Real prend confiance grâce à une grosse entrée d'Asensio qui combine bien avec Marcelo. Le latéral brésilien couronne son énorme match par une frappe du genou/tibia contrée par Marquinhos, qui surprend Areola sur sa ligne (86e). Avec ce but à l'extérieur, le PSG conserve un espoir de se qualifier, mais la défaite cruelle et sévère qui s'est profilée en 3 minutes risque d'être très douloureuse à surmonter pour les hommes d'Emery.

LES NOTES

RMCF : Navas (4) - Nacho (4), Varane (6), Ramos (6), Marcelo (8) - Casemiro (6), Modric (6), Kroos (7), Isco (7) - Benzema (4), Ronaldo (7).

PSG : Areola (6,5) - Dani Alves (6), Marquinhos (6), Kimpembe (5), Yuri (6,5) - Verratti (7), Lo Celso (3), Rabiot (7) - Mbappé (3), Cavani (2), Neymar (5).

Photos Matchs : Real Madrid 3 - 1 Paris SG