La victoire face à l'Etoile Rouge fait l'objet de soupçons de match truqué !


Le PSG l'avait facilement emporté devant l'Etoile Rouge de Belgrade.
Le PSG l'avait facilement emporté devant l'Etoile Rouge de Belgrade.

Le PSG a-t-il profité d'une passivité coupable des joueurs de l'Etoile Rouge de Belgrade, lorsqu'il a écrasé le club serbe 6 buts à 1 la semaine dernière ? Le match fait en tout cas l'objet de soupçons sérieux de la part de l'UEFA concernant un possible pari truqué...

Le match remporté par le Paris St-Germain devant l'Etoile Rouge de Belgrade, le 3 octobre dernier au Parc des Princes lors de la 2e journée de la Champions League, fait l'objet d'une enquête des autorités françaises sur des soupçons de trucage. D'après les informations de L'Equipe, un "haut dirigeant du club serbe" a placé plusieurs millions d'euros (5 environ, dont 3 de sa poche) sur une défaite de l'Etoile Rouge par cinq buts d'écart et "plusieurs joueurs titulaires" étaient dans le coup. Dans ce contexte, le score du match (6-1) a de quoi interroger...

Une réunion entre ce fameux dirigeant et Nasser al-Khelaïfi, président du PSG, devait avoir lieu la veille du match dans un palace parisien et plusieurs enquêteurs étaient aux aguets, mais n'ont finalement vu aucun des deux hommes se présenter au point de rencontre. Informés trop tard, ils ont également manqué le rendez-vous organisé par le commanditaire serbe et ses parieurs en vue de récupérer l'argent, quelques heures après le match.

Les deux clubs nient toute implication

Contacté par nos confrères, Dragan Dzajic, le président d'honneur de l'Etoile Rouge de Belgrade, a nié en bloc : "Je n'ai absolument rien entendu là-dessus. Ce n'est pas possible, ce n'est pas vrai !" Le PSG, de son côté, a adressé un communiqué au journal, indiquant qu'"à aucun moment, un membre du Club, quel qu'il soit, n'a été sollicité pour évoquer des questions autres que celles strictement liées à l'organisation du match". L'UEFA et les autorités françaises prennent néanmoins l'affaire très au sérieux et le football européen n'est pas à l'abri de l'un des plus gros scandales de ces dernières années...