LDC

Jérôme Rothen pousse un coup de gueule sur la prestation du PSG

Commentaire(s)
Rothen critique la prestation des Parisiens
Rothen critique la prestation des Parisiens

Jérôme Rothen a poussé un coup de gueule au coup de sifflet final du match du PSG ce mardi soir, lors de sa victoire contre Leipzig en Ligue des champions (1-0). Juste après la rencontre, le consultant pour RMC Sport n'a pas caché son mécontentement sur la prestation de son ancien club. "Le résultat est toujours très important dans n’importe quelle compétition, et c’est sûr qu’en Ligue des champions, après deux défaites en trois journées, le PSG se devait de gagner ce match. Mais moi je ne comprends pas l’interview de Marquinhos (qui s’est montré satisfait du résultat). Des fois, il y a un décalage entre ce que les joueurs ressentent sur le terrain et ce que nous, on peut analyser aux commentaires. Mais là quand même, quand il y a un décalage aussi énorme, c’est qu’il se voile la face", a-t-il observé.

L'ancien milieu de terrain est satisfait de la victoire, mais pas de la manière. "Bien sûr que c’est bien qu’une équipe française gagne. Mais encore une fois, quand on analyse ce match et qu’on me parle derrière de solidarité, de dépassement de soi, de pressing, mais il se fout du monde! Quel pressing a fait le Paris Saint-Germain? Il n’a fait que subir sur l’ensemble du match, surtout en deuxième mi-temps où il a été incapable de ressortir proprement le ballon pour servir ses attaquants", a-t-il poursuivi. Rothen a également évoqué le cas de l'entraîneur parisien Thomas Tuchel. "On va dire que Thomas Tuchel, on lui tombe dessus à chaque fois, mais il les cherche les coups, il les cherche. Dites-vous qu’avec ce que le PSG a montré, il a attendu la 60e minute pour faire son premier changement. Et derrière, il a attendu la 82e pour faire d’autres changements. Je pense que le PSG régresse de match en match. Peut-être qu’ils se qualifieront et on le souhaite tous, mais quand on voit une telle qualité d’équipe aujourd’hui, ce n’est pas suffisant. Je crois qu’il faut mettre le doigt où ça fait mal, dire ce qui ne va pas avant que ça parte en banane, à Manchester ou avec la réception de Basaksehir."

Ligue des champions - Phase de poules / Groupe H

Paris
1 - 01 - 0 RB Leipzig
Neymar (P.) 11'