L1

Quatre Parisiens dans l'équipe-type de la 8e journée

Commentaire(s)

Voici l'équipe-type de la rédaction de MadeinFOOT, composée après la 8e journée de Ligue 1.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 8E JOURNÉE

  • Ciprian Tatarusanu (Nantes) : l'international roumain a évité une déroute à Nantes à Lyon (1-1). Précieux sur les coups de pied arrêtés qu'il est souvent allé repousser des deux poings, le portier des Canaris s'est montré impérial. D'abord face à Marçal puis devant Dembélé dans le premier acte... mais surtout pendant la deuxième période. Dès le retour des vestiaires, il a repoussé une frappe forte de Nabil Fekir sur la base de son poteau avant de s'interposer sur une tentative plus lointaine de Moussa Dembélé. Tatarusanu s’est encore envolé face à Nabil Fekir avant son exploit de la soirée : le pénalty qu'il est allé cherché dans son soupirail gauche, toujours face à Fekir.
  • Frédéric Guilbert (Caen) : alors qu'il avait des clients face à lui (Ghoddos et Kurzawa), le latéral normand a réalisé une belle prestation défensive sur son couloir droit, samedi contre Amiens (1-0). 7 dégagements, 1 tir bloqué, 1 interception, 2 tacles réussis, 5 duels gagnés : un match solide, ponctué aussi par un dégagement décisif dans les dernières minutes suite à un corner amiénois.
  • Daniel Congré (Montpellier) : le défenseur de la Paillade enchaîne les bonnes prestations depuis le début de saison et c’était encore le cas, dimanche dans le derby remporté devant Nîmes (3-0). Rarement pris à défaut par les attaquants Gardois, il a remporté 7 duels et récupéré 16 ballons au total.
  • Marquinhos (PSG) : aligné sur l’axe droit de la défense à trois centraux parisienne, il a livré un excellent match à Nice, où le PSG a réalisé son troisième clean sheet de la saison seulement (0-3). Appliqué, il n’a jamais été pris à défaut par la vitesse de Saint-Maximin, la technique de Maolida ou la puissance de Balotelli.
  • Fodé Ballo-Touré (Lille) : Nemanja Radonjic ne lui a pas posé beaucoup de problèmes et il a bien contenu Florian Thauvin quand celui-ci est venu occuper le même couloir que lui. Mieux, il s’est offert sa première passe décisive de la saison en servant Bamba pour le troisième et dernier but lillois devant l’OM (3-0).
  • Jonas Martin (Strasbourg) : le milieu de terrain Strasbourgeois a été omniprésent face à Dijon (3-0). 92% de passes réussies, 2 tirs et 1 but pour le récompenser de son excellent match, à la suite d’un bel enchaînement technique dans la surface bourguignonne.
  • Adrien Rabiot (PSG) : toujours aussi indiscutable dans l’entre-jeu parisien, il a grandement participé au succès des siens en Côte d’Azur, avec 4 tacles, 3 passes avant un tir, 10 duels gagnés (sur 15) et seulement 3 pertes de balle.
  • Wahbi Khazri (St-Etienne) : ultra-efficace, l’international tunisien a marqué deux buts sur ses deux seules frappes du match pour s’offrir son premier doublé sous les couleurs de l’ASSE. Ses 3e et 4e réalisations en Ligue 1 depuis son arrivée chez les Verts.
  • Florent Mollet (Montpellier) : impliqué sur toutes les actions montpelliéraines (4 frappes, 4 passes avant un tir), il a parfaitement joué son rôle de meneur de jeu. Il a failli inscrire l’un des buts de la saison sur un coup-franc de 38m qui est allé s’écraser sur la barre, mais a tout de même fait gonfler ses stats en fin de match en s’offrant une passe décisive pour Laborde, sa troisième de la saison.
  • Neymar (PSG) : positionné en numéro 10, le Brésilien a rayonné à Nice. Présent dans tous les bons coups (5 tirs tentés), il a marqué, deux fois, et fait jouer ses partenaires (84% de passes réussies, 3 passes avant un tir). Une prestation très complète pour l'Auriverde, qui n'a également pas rechigné aux efforts défensifs.
  • Kylian Mbappé (PSG) : de retour sur les terrains de Ligue 1 après avoir purgé sa suspension, le numéro 7 du PSG a été aligné en pointe pour y suppléer Edinson Cavani. Même s’il n’a pas marqué, il s’en est très bien sorti en délivrant une passe décisive pour Neymar en toute fin de match, après avoir initié de nombreuses offensives parisiennes.