L1

Paris perd deux points face à un audacieux Monaco (résumé et notes)

Commentaire(s)

Une audacieuse et séduisante équipe de Monaco est parvenue à aller décrocher un point sur la pelouse du PSG, qui n'a pourtant pas véritablement déjoué...

Ligue 1 - 20e Journée

Paris
3 - 33 - 2 Monaco
Neymar 3'
F. Ballo (CSC) 24'
Neymar (P.) 42'
7' Gelson Martins
13' W. Ben Yedder
70' I. Slimani

Nouveau faux-pas pour le PSG, le quatrième dans cette saison 2019-2020. Après Rennes (2-1 le 18 août), Reims (0-2 le 25 septembre) et Dijon (2-1 le 1er novembre), c’est Monaco qui a fait perdre des points à l’octuple champion de France, deux en l’occurrence. Thomas Tuchel avait pourtant aligné ce qui ressemble à son équipe-type, celle qui pourrait débuter face à Dortmund dans un peu plus d’un mois maintenant, en 8e de finale de la Champions League. Thiago Silva avait retrouvé sa place en défense centrale au côté de Marquinhos, ce dernier laissant place à Idrissa Gueye au côté de Verratti au milieu. Devant, le quatuor Neymar-Icardi-Mbappé-Di Maria avait une nouvelle occasion d’impressionner et d’affoler les compteurs.

Neymar a été le premier à se mettre en action, en ouvrant le score dès la 3ème minute sur un excellent service de Marco Verratti. On croyait alors le PSG parti pour un nouveau récital, quatre jours après son carton face à St-Etienne en Coupe de la Ligue (6-1 en quart de finale), mais les Rouge-et-Blanc ont immédiatement réagi. Quatre minutes plus tard, un joli mouvement de Golovin et Fabregas devant la surface parisienne a permis à Wissam Ben Yedder de se retrouver seul face à Keylor Navas. La faute grossière du portier costaricien sur l’attaquant tricolore n’a pas été sanctionnée d’un pénalty, puisque Gelson Martins avait bien suivi pour remettre les compteurs à égalité (7ème).

Neymar maintient le PSG en tête

Audacieuse, l'équipe emmenée depuis peu par Robert Moreno, qui fêtait ce soir sa première sur un banc en L1, a même pris la tête au tableau d’affichage pendant plus de dix minutes. Avant le quart d’heure de jeu, un bon travail de Golovin sur la gauche a permis à Keita Balde de déborder, puis de servir Ben Yedder, clinique pour feinter Juan Bernat et conclure d’une frappe croisée du droit (13ème). L’ancien Toulousain aurait pu rendre la pareille au Sénégalais, mais ce dernier a raté le but du break en s’inclinant devant Navas (22ème). Le tournant du match, ou au moins de cette première mi-temps complètement folle, puisque l’égalisation parisienne est intervenue presque dans la continuité, sur une frappe de Neymar déviée dans ses propres buts par Fodé Ballo-Touré (24ème).

Loin de baisser les bras, Kamil Glik et ses coéquipiers sont restés solides et n’ont pas hésité à repartir de l’avant. Le défenseur polonais, impeccable au côté de Maripan, a vu sa tête finir sur le poteau (31ème), puis Golovin a remis Navas à contribution (37ème). Mais Mbappé, que l’on avait très peu vu jusqu’alors, a rappelé que la moindre de ses fulgurances peut s’avérer décisive et son accélération devant Martins a contraint l’ailier monégasque à faire faute, dans la surface. Neymar s’est offert le doublé en transformant le penalty d’un tir croisé à ras-de-terre (41ème). Le PSG a donc rejoint les vestiaires à la pause avec cet avantage d’un but, mais Golovin n’était pas loin de remettre les compteurs à égalité, d’une frappe du plat du pied droit finalement mal ajustée (45ème+1).

Slimani relance Monaco

Malheureusement pour le spectacle, mais heureusement pour le suspense, le PSG n’est pas parvenu à enfoncer le clou en deuxième période. Monaco, sixième pire défense de Ligue 1, a fait preuve d’un hermétisme étonnant, même si Icardi et Mbappé n’étaient visiblement pas dans un bon soir. Tout le contraire de Lecomte, impeccable pour repousser une première tentative de Neymar, presque à bout portant (54ème). De moins en moins incisifs, les Parisiens se dirigeaient vers une fin de match en contrôle, mais se sont faits surprendre une troisième fois, quand une mauvaise intervention de Marquinhos a permis à Slimani, pourtant hors-jeu au départ de la frappe de Martins, d’inscrire le sixième but de la rencontre (70ème). Entré peu après l’heure de jeu, l’attaquant algérien a même failli offrir la victoire à l’ASM, mais sa tête au premier poteau, d’abord déviée par une main sanctionnable de Thiago Silva, a finalement été enlevée par Navas (88ème).

Spectaculaire, ce match nul doit moins à la prestation des Rouge-et-Bleu, qui n’ont pas déjoué ni pris leur adversaire à la légère, qu’à la performance impressionnante des hommes du Rocher. Robert Moreno, qui avait débuté par une qualification pour les 16es de finale de la Coupe de France devant Reims (2-1), renvoie déjà l’image d’un entraîneur ambitieux et fidèle à ses principes, quand bien même il se mesure à l’ogre parisien. On aura l’occasion de s’en faire une idée plus précise dans trois jours, cette fois au Stade Louis-II, où les deux équipes se retrouveront pour disputer l’aller, match en retard de la 15ème journée.

Photos Matchs : Paris SG 3 - 3 Monaco