Les tops de la 7ème journée

Commentaire(s)

Après chaque journée de Ligue 1, MadeInFOOT.com vous propose son top/flop du week-end, regroupant les actions qui ont satisfait ou déçu la rédaction. Premier acte avec les tops de cette septième journée du championnat de France.

Les tops :

-
Le nouveau bijou de Romain Alessandrini : trois jours seulement après une "Madjer" somptueuse en Coupe de la Ligue, face à Nancy (3-2), le milieu de terrain rennais a illuminé le stade de la Route de Lorient de tout son talent. En récupérant un ballon mal dégagé par la défense lilloise, l'ancien clermontois a démontré à qui en doutait encore que son pied droit ne lui était pas inutile, bien au contraire. Sa reprise de volée a mystifié un Mickaël Landreau totalement impuissant face à ce bijou technique.

-
Le retour en grâce de Kevin Gameiro : il n'avait plus marqué depuis le 11 mars dernier. Pour sa première titularisation de la saison, l'attaquant du Paris Saint-Germain n'a pas manqué sa chance. Mangeur d'espaces, il a mené la vie dure à la défense sochalienne lors du succès des siens (2-0). Son doublé (11ème, 33ème) a même de quoi donner quelques maux de tête à Carlo Ancelotti lors de ses prochaines compositions d'équipe.

-
Le coup de force de Valenciennes : cela faisait trois ans que l'Olympique de Marseille n'avait pas encaissé autant de buts en une rencontre de Ligue 1. C'était lors du célèbre match nul arraché face à Lyon (5-5), le 8 novembre 2009. Ce dimanche, l'OM a sombré pour la première fois de la saison. Après six victoires consécutives, les hommes d'Elie Baup ont subi la loi d'une formation de Valenciennes au collectif impressionnant (4-1). Emmenés par un Gaël Danic impressionnant sur son aile gauche, les joueurs de Daniel Sanchez ont frappé un grand coup lors de cette septième journée. "Le match parfait" pour la majorité des protagonistes de l'après-midi.

- Carasso
, c'est costaud : auteur de plusieurs parades décisives, ce dimanche, sur la pelouse de l'Olympique Lyonnais (0-2), le portier bordelais a été l'un des grands artisans du succès des siens. Si la victoire girondine ressemble quelque peu à un hold-up, elle le doit en grande partie à la solidité défensive des hommes de Francis Gillot, laissant les Rhodaniens sans voix. Prouvant un peu plus son excellent début de saison, Cédric Carasso s'est fendu d'une intervention salvatrice face à Clément Grenier, juste avant la pause. Le symbole de la solidité girondine.

- Ben Yedder, force cinq : à vingt-et-un, Wissam Ben Yedder crève l'écran en ce début de saison. Alors que le TFC frappe aux portes du top 5 après son succès sur la pelouse de Troyes (0-2), l'attaquant franco-tunisien a inscrit son cinquième but en sept rencontres de Ligue 1. L'ancien international de Futsal poursuit sa progression fulgurante au haut niveau. Alain Casanova semble avoir trouvé son véritable buteur. Et Toulouse sa vitesse de croisière.

Commentaire(s)