L1

Le PSG s'impose face au LOSC (résumé et notes)

Commentaire(s)

Serein, le Paris Saint-Germain a pris les trois points face au LOSC (2-0) ce vendredi, en ouverture de la 14ème journée de Ligue 1. Grâce à un avantage acquis en première période, les Parisiens se sont contentés de gérer la suite de la rencontre.

Ligue 1 - 14e Journée

Paris
2 - 02 - 0 Lille
M. Icardi 17'
A. Di María 31'

Pour la reprise du championnat après la trêve internationale, le calendrier nous offrait un duel entre le champion de France en titre, le PSG, et son dauphin la saison passée, le LOSC. Outre le retour de la Ligue 1, ce match était lui-même marqué par les retours de plusieurs joueurs, à commencer par celui de Neymar, titulaire après un mois d'absence. Meunier était lui aussi aligné d'entrée après plusieurs semaines à l'infirmerie, à l'inverse de Renato Sanches, laissé sur le banc par Christophe Galtier côté lillois. Au terme d'un match maîtrisé, le Paris SG s'est adjugé une victoire logique (2-0) face à des Lillois de nouveau très peu inspirés loin de leur base.

Un quart d'heure. C'est le temps qu'il aura fallu au Paris SG pour lancer la machine. Avant cela, les Dogues avaient réussi un bon début de rencontre et avaient lancé les débats en se procurant deux opportunités nettes. La première d'entre elles intervenait dès la deuxième minute, à la suite d'une combinaison à trois entre Ikoné, Araujo et Xeka. Au coeur de la surface, ce dernier parvenait à déclencher un tir en pivot, au premier poteau, sur lequel Keylor Navas se couchait rapidement pour dévier le ballon en corner (2e). Quelques instants plus tard, le portier parisien suivait le ballon du regard pour le voir filer à côté de son poteau après une tête de André sur un centre en bout de course de Reinildo (8e).

Après avoir trouvé le bon tempo, les joueurs parisiens se sont petit à petit installés dans la moitié de terrain adverse. Face au 5-3-2 composé par Christophe Galtier, le PSG s'est inspiré de la performance de Valence il y a quelques semaines face à ces mêmes Dogues en attaquant sur les côtés. Bien placé sur les deux premiers centres parisiens (4e, 11e), Fonte était trop court pour couper celui de Gueye. Après un bon jeu en triangle sur le côté droit avec Meunier et Di Maria, le milieu sénégalais trouvait Icardi esseulé au second poteau, lequel n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (17e, 1-0). A l'agonie dans son couloir droit, Celik était dépassé après un nouveau mouvement à trois, cette fois-ci entre Neymar, Bernat et Gueye. Sur son tir en première intention, l'ancien milieu lillois forçait Maignan à se déployer pour éviter le break (19e).

Di Maria fait le break, Paris gère

A la demi-heure de jeu, le latéral turc manquait une nouvelle transmission et offrait un contre gagnant au PSG. Malgré un bon retour de Soumaré après une percussion de Neymar, le ballon arrivait à Draxler qui transmettait immédiatement à Di Maria sur sa droite. Dans la surface de réparation, l'Argentin ajustait Maignan d'un tir de l'intérieur du pied gauche dans le petit filet opposé et offrait deux buts d'avance au PSG (31e, 2-0). Dès lors, les hommes de Thomas Tuchel rentraient dans une phase de gestion qui durait jusqu'au coup de sifflet final. A l'image de leur deuxième mi-temps dans un rythme de croisière lors du Classique fin octobre, les Parisiens ont davantage laissé le ballon et sont passés en mode économie d'énergie.

Si le LOSC avait la possession au retour des vestiaires, c'est bien le PSG qui passait tout près d'inscrire le troisième but de la rencontre. Mis sur orbite par Di Maria, Draxler manquait complètement sa frappe et l'expédiait dans les tribunes (55e). La passe d'après était en revanche bien moins réussie par ADM qui offrait une occasion de but à Araujo en voulant redonner le ballon à ses défenseurs. Mais sur la tentative du Brésilien, Navas veillait et avait la main ferme pour détourner le ballon (58e). A l'image de cette perte de balle du second buteur du soir, les Parisiens, plus laxistes, offraient aux Lillois des opportunités pour revenir dans le match, mais Rémy (76e) et Yazici (81e, 86e) n'en profitaient pas et le LOSC s'inclinait logiquement face à un PSG globalement appliqué (2-0).

Au delà de la victoire, Thomas Tuchel a pu profiter de ce match de reprise pour donner du temps de jeu aux joueurs de retour de blessure, mais également à Mbappé qui était incertain pour ce match après avoir été malade toute la semaine. Avec cette onzième victoire en championnat, le PSG prend provisoirement onze points d'avance sur l'OM et prépare de la meilleure des façons son déplacement au Santiago Bernabéu mardi soir, pour y affronter le Real Madrid (21h). De son côté, le LOSC enchaîne un troisième match sans victoire en championnat et pointe à la septième place.