Le PSG chute sur le gong à Lyon (résumé et notes)

L'OL s'est imposé dans les derniers instants
L'OL s'est imposé dans les derniers instants

L'OL s'est imposé à la dernière minute d'un match intense face au PSG, dimanche soir, en clôture de la 22e journée de Ligue 1. Les Gones reprennent leur deuxième place, alors que Paris inquiète de nouveau dans une grosse opposition.

L1 - 22e journée
Olympique lyonnais - Paris Saint-Germain : 2-1 (1-1)
Buts : Fekir (2e), Memphis (90e) pour Lyon, Kurzawa (45e) pour Paris

Un parfum de Coupe d'Europe, de grand soir. C'est ce qui se dégageait d'un Groupama Stadium plein à craquer avant le choc de dimanche soir entre Lyon, qui pouvait redevenir dauphin de son adversaire du soir en cas de victoire et Paris, incontestable leader de Ligue 1. Même sans Neymar, blessé, cette rencontre avait tout d'un sacré test pour Unai Emery et ses hommes, à un peu plus de trois semaines du huitième de finale aller contre le Real Madrid en Ligue des Champions.

Fekir et Kurzawa, un bijou chacun pour entamer et conclure le premier acte

Comme souvent dans cette affiche, l'OL négocie ses premiers ballons avec beaucoup d'intensité. Fekir essuie un bon tampon de Rabiot d'entrée de jeu et le Parc OL gronde déjà. Sur le coup-franc, le capitaine lyonnais, excentré à droite à 30 mètres d'Aréola, s'essaye de loin et profite du mauvais placement de ce dernier. Une inspiration de génie et une ouverture du score superbe : rien de mieux pour lancer un tel choc (2e). Paris peine à prendre le contrôle du jeu et les hommes de Bruno Genesio paraissent morts de faim. Alves, sous la pression, manque de lancer Fekir face à Aréola d'une passe en retrait mal assurée. Les Rhodaniens, cependant, montre un peu de fébrilité dans leur alignement défensif. Lancé en profondeur, Di Maria voit Lopes sortir loin de son but et dégager le ballon de la tête. Cavani a suivi et est tout proche, d'une frappe en première intention, d'inscrire à son tour un but exceptionnel dans le but vide (8e). L'Urugayen, encore lui, reprend ensuite au premier poteau un coup-franc de Di Maria (12e) et la défense des Gones a de nouveau chaud. Encore un peu plus quand Morel manque de peu de tromper son propre gardien de la tête (18e). Paris va nettement mieux et Lyon perd plus rapidement le ballon en jouant beaucoup plus bas. Remontés d'un cran, les Lyonnais sont encore pris dans leur dos et Mbappé est lancé face à Lopes. Les deux hommes se percutent violemment après que Lopes ait pris le ballon le premier. L'attaquant français reste longtemps puis finit par se relever. Pas suffisamment rassurant, selon les médecins parisiens, pour laisser le jeune joueur sur la pelouse. Draxler fait donc son entrée peu après la demi-heure de jeu (34e) alors que l'ancien Monégasque est finalement évacué sur civière.

Après ce petit arrêt de jeu, le rythme chute légèrement même si Marcelo fait passer un petit frisson dans la défense parisienne (40e). Le premier acte finit tout de même sur une très haute intensité dans les duels. Et alors que les 22 acteurs sont proches de rejoindre les vestiaires, Alves est trouvé, bien esseulé, sur le côté droit. Le Brésilien adresse un centre parfait à Kurzawa, qui fusille Lopes d'une sublime volée au point de penalty (45e). Les Rhodaniens protestent et demandent une faute sur Fekir au début de l'action. Une faute légère, trop légère pour justifier que les Lyonnais ne se soient arrêtés sur l'action.

Pas grand chose...avant le coup de canon de Memphis

Le PSG repart sur de très bonnes bases en seconde période et Di Maria adresse un premier centre très dangereux dans la surface lyonnaise (49e). Fekir et ses coéquipiers attendent les Parisiens bas et Verratti a tout le luxe de s'essayer à l'entrée de la surface (51e). Paris met véritablement son jeu de possession en place et les Gones se contentent de placer quelques contres, sans exercer le même pressing qu'en première période. Puis vient le moment d'absence de Daniel Alves. Le Brésilien, auteur d'un tacle en retard sur Ndombele, s'apprête à être sanctionné d'un carton jaune par M.Turpin. Mais l'ancien joueur du Barça proteste vivement et va jusqu'à rapprocher sa tête de celle de l'arbitre de la rencontre, qui n'hésite pas une seconde à l'expulser. Emery réagit en remplaçant Di Maria par Meunier (61e) et le vice-champion en titre ne paraît pas perturbé par cette infériorité numérique, en évoluant en 4-3-2. Sur une superbe ouverture de Ndombele, Mariano part en profondeur mais bute sur Aréola, et les Franciliens sont rappelés à l'ordre (62e).

La fatigue se fait ressentir et un Aouar discret laisse sa place à Memphis (69e). Les deux formations peinent à se créer des occasions nettes, la faute à une bataille rude au milieu de terrain et à deux blocs très bien en place. Bruno Genesio utilise une deuxième cartouche en faisant entrer Bertrand Traoré à la place de Mariano (78e). Malgré tout, Lyon ne semble pas avoir les ressources physiques pour pousser et aller chercher une victoire en supériorité numérique. Sur une grosse récupération de Fekir, Cornet frappe enfin au but pour l'OL et oblige Aréola à s'employer (86e). Unai Emery tente ensuite un coaching gonflé en faisant sortir Verratti pour Pastore (88e). Preuve que le PSG espère encore réaliser un joli coup. Mais rien ne bouge en fin de rencontre...du moins avant le véritable coup de canon de Memphis. Le Néerlandais, côté gauche, se sert de l'appel de Mendy, rentre dans l'axe et décroche une frappe monstrueuse qui nettoie la lucarne d'Aréola (90e). L'OL, qui a a parfaitement entamé et bouclé sa rencontre, arrache donc la victoire et reprend sa deuxième place. Paris, de son côté, reste évidemment leader mais a eu droit à un sacré test avant le Real Madrid. Un test, une nouvelle fois peu concluant (après l'OM ou le Bayern Munich), à l'image de la prestation d'Aréola...

LES NOTES

OL : Lopes (7) - Rafael (7), Marcelo (6), Morel (4), Mendy (6) - Fekir (cap.) (7), Tousart (6), Ndombele (8) - Cornet (5), Mariano (4), Aouar (5)

PSG : Aréola (4) - Alves (3), Marquinhos (6), Thiago Silva (cap.) (6), Kurzawa (5) - Verratti (5), Lo Celso (4), Rabiot (6) - Mbappé (non noté) puis Draxler (4), Cavani (4), Di Maria (4)

Photos Matchs : Lyon 2 - 1 PSG