L1

Deux Parisiens dans l'équipe-type de la 29e journée

Commentaire(s)

Voici l'équipe-type de la rédaction de MadeinFOOT suite à la 29e journée de Ligue 1 disputée ce week-end.

L'ÉQUIPE-TYPE DE LA 29E JOURNÉE

  • Régis Gurtner (Amiens) : dans un match peu emballant entre Angers et Amiens (0-0), les deux gardiens ont brillé mais la palme revient logiquement au portier de l'ASC, qui a préservé le point du nul pour son équipe en détournant avec brio le penalty frappé par Cristian Lopez à un peu plus de cinq minutes du terme.
  • Léo Dubois (Lyon) : en difficulté à Barcelone quatre jours plus tôt, le latéral de l’OL s’est bien repris contre Montpellier (3-2). Entré peu avant la mi-temps en lieu et place de Marçal, il a parfaitement bien tenu son rôle défensivement (100% de tacles réussis, 100% de duels gagnés) et s’est offert une passe décisive sur un centre pour Aouar.
  • Jérémy Sorbon (Guingamp) : le capitaine guingampais a été très précieux en charnière centrale. Auteur de 4 dégagements, 1 interception, 2 tirs bloqués, et 2 tacles réussis (sur 2 tentés), le défenseur a remporté 7 duels au total pour mener son équipe vers un tardif mais précieux succès devant Dion (1-0).
  • Timothée Kolodzijczak (St-Etienne) : les attaquants Caennais ne lui ont pas donné énormément de fil à retordre, mais le défenseur prêté par les Tigres a encore rendu une copie impeccable dans la large victoire des siens en Normandie (0-5). Son sens du placement et sa rugosité dans les duels ont permis d’éteindre les rares velléités des hommes de Courbis et Mercadal.
  • Fodé Ballo-Touré (Monaco) : dans son ancien jardin de Pierre-Mauroy, le latéral gauche de l’ASM a livré une belle prestation, notamment sur le plan défensif avec 6 duels remportés (sur 7) et 3 tacles réussis (sur 4).
  • Téji Savanier (Nîmes) : s'il n'a pas eu beaucoup de réussite sur ses coups de pied arrêtés pendant une heure, face à Strasbourg (2-2), le maître à jouer Nîmois a su retrouver sa qualité de centre pour déposer le ballon en direction de Libohy et amener la réduction du score. En fin de match, il a assumé ses responsabilités pour égaliser sur pénalty.
  • Marco Verratti (PSG) : si le PSG a eu du mal et mis du temps à prendre la mesure d’une formation marseillaise bien organisée, le milieu italien est encore sorti du lot dans l’entre-jeu, avec 75 passes et 3 dribbles réussis (sur 3 tentés). Egalement très présent à la récupération, il a réussi 3 tacles et gagné 7 duels.
  • Rémi Oudin (Reims) : l'attaquant champenois poursuit sur sa lancée des dernières semaines et a inscrit, face à Nantes (1-0), l'un des buts de l'année en Ligue 1, d'une frappe limpide en pleine lucarne. Outre cette réalisation capitale dans la course à l'Europe, le natif de Châlons-en-Champagne a livré un match solide (2 tirs, 2 dribbles, 1 tacle) malgré un déchet inhabituel sur le plan technique (seulement 59% de passes réussies).
  • Angel Di Maria (PSG) : el Fideo était en état de grâce dans le Classico (3-1). Entre sa passe décisive pour Mbappé et un coup-franc somptueux en poteau rentrant, il a réussi tout ce qu’il a tenté, notamment un autre but au terme d’une magnifique chevauchée dans la défense marseillaise.
  • Romain Hamouma (St-Etienne) : un but et deux passes décisives pour l’attaquant des Verts, de retour sur la pelouse de Caen, sept ans après son départ du club normand pour le Forez. Hamouma, plutôt décevant depuis le début de la saison, s’avèrera-t-il déterminant pour l’ASSE dans le sprint final ?
  • Moussa Dembélé (Lyon) : l'avant-centre des Gones est en pleine forme ces dernières semaines et l'a confirmé face au MHSC. Incisif dans ses appels et dans ses prises de balle, précis dans ses transmissions et remises (89% de passes réussies), il a inscrit un but de pur attaquant (4 tirs au total), son cinquième sur les trois derniers matchs de Ligue 1, qui a placé son équipe en tête.