L1

Affligeants, les Parisiens ne sont toujours pas champions face à Nantes (résumé et notes)

Commentaire(s)
Le PSG s'incline encore
Le PSG s'incline encore

Encore groggy par la claque reçue à Lille dimanche (5-1), le PSG a rendu une nouvelle copie affligeante, ce mercredi, face à Nantes (défaite 1-3). Les Parisiens, avec une équipe plus que remaniée, ont ouvert le score rapidement sur une merveille de Dani Alves mais ont vite perdu les pédales...

Ligue 1 - 28ème journée
FC Nantes - Paris Saint-Germain :
3-2 (2-1).
Buts :
D.Alves (18ème), Güclü (88ème) pour le PSG. D.Carlos (22ème), Waris (44ème), Kurzawa (csc, 51ème) pour le FCN.

En l'espace de 10 jours, le PSG a saccagé tout son bon travail réalisé jusqu'au début du mois de mars. Si la saison des Parisiens s'est réellement terminée avec l'élimination en huitième de finale de Ligue des Champions face à Manchester le 6 mars, les Rouge-et-Bleu ont affiché un visage satisfaisant en L1 pendant un gros mois. Mais ces derniers montrent depuis le mois d'avril et le nul contre Strasbourg (2-2, 7 avril) des lacunes honteuses pour un club qui a l'ambition de remporter, un jour, la Ligue des Champions. Entre les errements défensifs des cadres de l'équipe, le manque de profondeur de banc (Tuchel ne convoque pas 18 joueurs) et les conflits en interne, les Franciliens évoluent en eaux troubles et ont été punis, dimanche, par Lille (5-1). Pourtant, les hommes de la capitale n'ont besoin que d'une victoire pour valider officiellement leur titre de champion de France...

Il était difficile d'imaginer une nouvelle déconvenue parisienne, ce mercredi, en match en retard de la 28ème journée. Et pourtant... Parti à Nantes avec 16 joueurs et un effectif remodelé (Meunier, Neymar, Cavani, Thiago Silva, Marquinhos, Di Maria, Verratti, Bernat absents), Thomas Tuchel a aligné une équipe loin des standings de l'ère QSI même si huit joueurs titulaires sont internationaux... Sur la pelouse, les Nantais se sont rapidement montrés les plus dangereux, par l'intermédiaire de Kalifa Coulibaly (12ème) qui prend le dessus sur Presnel Kimpembe. Toutefois, le génie de Dani Alves va permettre aux Rouge-et-Bleu de prendre l'avantage, sur une frappe lobbée magnifique du pied droit de 30 mètres (18ème).

Nantes fait plier Paris sur corner

Mais les maux parisiens sont bien là, et Nantes va profiter des largesses défensives sur coup de pied arrêté affichées à Lille pour égaliser. Sur corner, Diego Carlos, qui s'est défait du marquage de Stanley Nsoki, reprend de la tête un ballon parfaitement frappé par Valentin Rongier (22ème). Dans cette première mi-temps, le PSG domine mais ne parvient pas à se montrer dangereux, la faute à des attaquants fantomatiques (Nkunku, Draxler, Choupo-Moting). A l'inverse, les Nantais vont sanctionner des Parisiens amorphes juste avant la pause. Sur le côté gauche, Coulibaly s'amuse de Thilo Kehrer, qui n'est plus le même depuis Manchester, et trouve en retrait Moutoussamy. Le milieu manque sa frappe mais Waris, seul au second poteau, se trouve sur la trajectoire et marque dans le but vide (44ème). Un véritable coup sur la tête des Parisiens !

Au retour des vestiaires, les problèmes s'accumulent pour les Parisiens, malmenés par des Nantais sérieux et appliqués. Le FCN inscrit le troisième but sur un nouveau coup de pied arrêté, un corner, en profitant de la maladresse de Layvin Kurzawa, cataclysmique ce soir (53ème), qui détourne le ballon dans les pieds de Dani Alves. Le latéral, repositionné en tant que milieu, est d'ailleurs à l'origine d'une conversation houleuse avec l'adjoint de Thomas Tuchel (l'Allemand est en tribune) dix minutes plus tard, exprimant toute son incompréhension concernant son positionnement et son rôle à jouer. Entre temps, le PSG n'est pas très loin d'encaisser un quatrième but suite à une sortie de Buffon à 35 mètres de ses cages. L'Italien, qui intercepte un ballon, voit Leandro Paredes manquer une passe pleine axe quelques secondes plus tard. Coulibaly, qui a le but vide devant lui, manque toutefois sa frappe de quelques centimètres (58ème).

Güclü et Dagba, entrées gagnantes

Si les Parisiens n'ont pas encaissé de but supplémentaire, ces derniers peuvent remercier Buffon, l'un des seuls à un niveau acceptable ce soir. A l'inverse, Presnel Kimpembe -capitaine pour la première fois de sa carrière- s'est distingué par de grosses approximations et des pertes de balles dangereuses, dans des endroits importants. Choupo-Moting, quant à lui, a trouvé le poteau sur l'une de ses rares occasions à l'entrée des dix dernières minutes... Seul deux joueurs parisiens se sont mis en lumière en seconde mi-temps : Colin Dagba et Metehan Güclü, pour sa première apparition sous les couleurs parisiennes. Tous deux entrés en jeu en cours de match, les deux hommes sont à l'origine du second but parisien, en fin de match. Le latéral délivre un bon ballon à l'attaquant, qui trompe Maxime Dupé (88ème) sur son premier tir en pro. Un but finalement pour du beurre pour les Parisiens, qui s'inclinent pour la deuxième fois d'affilée et qui manquent pour la troisième fois l'opportunité d'être sacrés champions. Ces derniers, qui ont encaissé 8 buts en deux matchs, devront attendre ce week-end pour fêter, peut-être, un titre qui perd peu à peu de sa valeur. Au coup de sifflet final, Kimpembe, Choupo-Moting, Kehrer et Diaby se sont d'ailleurs entretenus quelques minutes avec les supporters parisiens. Preuve d'un malaise qui ne cesse de grossir...

LES NOTES

Nantes : Dupé (4) - Fabio (5), Ié (5), D.Carlos (6,5), Pallois (7), C.Traoré (6) - Rongier (6), A.Touré (5), Moutoussamy (5) - Majeed (6), K.Coulibaly (7).

PSG : Buffon (4) - D.Alves (3), Kehrer (2), Kimpembe (2), Nsoki (3) - Diaby (4), Paredes (4), Nkunku (2), Kurzawa (2) - Draxler (2), Choupo-Moting (2).

Commentaire(s)