Justice

Ben Arfa saisit les Prud'hommes et réclame une fortune !

Commentaire(s)
Ben Arfa saisit le conseil des Prud'hommes.
Ben Arfa saisit le conseil des Prud'hommes.

Parti du PSG à l'échéance de son contrat en fin de saison dernière, Hatem Ben Arfa va emmener le club parisien devant les Prud'hommes. Il lui réclame entre 7 et 8 millions d'euros d'indemnités.

Hatem Ben Arfa a la rancune tenace. Sept mois après son départ du PSG et alors qu'il est parvenu à se relancer du côté du Stade Rennais (5 buts et 3 passes en 23 matchs sous les couleurs bretonnes), le milieu offensif de 31 ans compte bien faire payer à ses anciens employeurs sa désastreuse fin d'aventure à Paris. D'après les informations de RMC Sport, il a saisi le conseil des Prud'hommes et réclame entre 7 et 8 millions d'euros.

Arrivé dans la Capitale à l'été 2016, Ben Arfa a progressivement perdu la confiance d'Unai Emery, qui ne l'a plus utilisé à compter du 5 avril 2017 (un doublé et une passe décisive pour une victoire 0-4 sur Avranches en Coupe de France). Durant les quinze mois qui ont suivi, l'ancien Niçois a touché son salaire, mais pas les primes de matchs auxquelles il aurait pu prétendre. Selon ses avocats, cela représente un manque à gagner supérieur à 7 M€. En outre, il réclamerait le versement d'une prime d'éthique estimée à 100 000 €, que le club parisien s'est passé de lui verser en raison de son absence à un stage au Qatar en décembre 2017, alors qu'il était malade.

Le PSG aurait été un frein pour sa carrière...

Enfin, Ben Arfa estime que le traitement que lui ont réservé les dirigeants Parisiens entre 2017 et 2018 a été un frein pour sa carrière. Il faut pourtant rappeler qu'il avait eu l'opportunité, à l'été 2017, de quitter le PSG. Plusieurs clubs de Ligue 1, comme d'autres à l'étranger, s'étaient renseignés sur son cas mais le joueur, qui pensait encore pouvoir s'imposer sous les ordres d'Unai Emery quatre mois après sa mise à l'écart, avait choisi de ne pas bouger...