FPF - Le club ne sera toujours pas fixé ce mardi

Le club ne sera toujours pas fixé ce mardi


Nasser al-Khelaïfi et le PSG sont dans l'expectative.
Nasser al-Khelaïfi et le PSG sont dans l'expectative.

Les dirigeants Parisiens vont devoir s'armer de patience ; ce n'est pas aujourd'hui qu'ils connaîtront les sanctions que leur réserve l'UEFA. L'instance de contrôle financier des clubs (ICFC) n'a pas complètement tranché le cas du PSG, selon L'Equipe, et cela retarde tout le processus de l'instance européenne, qui ne peut pas non plus rendre ses décisions concernant les autres formations concernées, notamment l'Olympique de Marseille et l'AS Monaco.

En fait, des dissonances existeraient au sein de l'ICFC concernant la valorisation des contrats de sponsoring signés par le club de la Capitale, notamment celui paraphé avec Qatar Tourism Authority (QTA). Et c'est là le noeud du problème, puisque si l'on suit le raisonnement du PSG, il vaut 100 M€ annuels. Mais un cabinet d'expertise mandaté par l'UEFA l'a estimé à seulement 40 M€, ce qui ferait passer le Paris St-Germain au-delà du seuil de déficit autorisé. Trois décisions seraient donc toujours envisageable pour l'ICFC, selon la valorisation qui est donnée à ce contrat : classer le dossier du PSG sans suite, proposer un "accord de règlement", autrement dit des sanctions que le club doit ensuite valider, ou envoyer les champions de France devant la chambre de jugement, présentée comme peu conciliante. Tout pourrait se décanter ce mercredi.