Coronavirus

Le ministre de la Santé rejette l'idée d'une dérogation pour reprendre l'entraînement

Commentaire(s)

Contrairement à la Bundesliga, dont plusieurs clubs ont repris les séances de manière adaptée à la crise du covid-19, lundi, la Ligue 1 ne devrait pas reprendre l'entraînement avant un moment, au vu des récentes déclarations du gouvernement.

La présidente de la Ligue allemande de football (DFL) a récemment officialisé l'arrêt de la Bundesliga jusqu'au 30 avril. En revanche, malgré les règles de confinement imposées en Allemagne, les entraînements quant à eux n'étaient suspendus que jusqu'au 5 avril. C'est pourquoi, plusieurs équipes allemandes ont repris le chemin de l'entraînement ce lundi, à l'image du Bayern Munich.

Ce scénario peut-il être envisagé en France, où le confinement a été prolongé jusqu'au 15 avril ? Olivier Véran a été interrogé sur la question ce mardi matin, dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. "Cela ne correspond pas aujourd’hui aux critères fixés", a répondu le Ministre de la Santé, questionné sur une potentielle dérogation accordée aux clubs professionnels pour reprendre le chemin de l'entraînement. "Je comprends les footballeurs et les athlètes mais cela fait partie des sacrifices demandés à la population. Les sacrifices quotidiens demandés aux Français sont énormes."

Sans fermer totalement la porte, Véran a précisé qu'il "en discuterait en collégialité avec la ministre des Sports Roxana Maracineanu". Cette dernière est peu ou proue sur la même ligne que lui. Il y a deux semaines, elle avait fermement indiqué qu'il serait "hors de question" de déroger aux règles du confinement pour tout sportif, et ce peu importe le motif. Un retour sur les terrains de la part des acteurs du championnat français parait ainsi encore lointain.