Chômage partiel

Le PSG sur le podium des plus grosses masses salariales d'Europe

Commentaire(s)

Alors que les clubs européens se mettent progressivement au chômage partiel, focus sur les masses salariales les plus imposantes du vieux continent.

Les footballeurs professionnels sont au chômage technique depuis maintenant plus de deux semaines en Europe. Au sens figuré comme au sens propre, puisque la plupart des clubs ont décidé de passer en chômage partiel. En France, le procédé permet à un club de ne verser que 70% du salaire brut et de récupérer une aide de l'Etat jusqu'à un plafond de 4,5 SMIC (6 900 € brut) par employé. Un moindre mal pour des clubs qui subissent de plein fouet la crise économique liée à l'arrêt des compétitions et le manque à gagner (billetterie, merchandising, sponsoring, voire droits TV) qui en découle.

Ce passage au chômage partiel est globalement bien accepté du côté des joueurs, mais passe assez mal au FC Barcelone, où une partie du vestiaire désapprouve la décision des dirigeants catalans d'abaisser ses émoluments. Un manque de solidarité qui choque en Espagne, d'autant que le club culé est le plus généreux au Monde en termes de salaires accordés à ses joueurs.

Le Barça loin devant les autres

En janvier dernier, le rapport financier de l'UEFA faisait état des masses salariales des plus grands clubs européens sur l'année 2018 (données disponibles les plus récentes). Le Barça arrivait largement en tête avec une enveloppe globale de 529 millions d'euros, soit 63% de son chiffre d'affaires la même année (840 M€). L'autre poids lourd de la Liga, le Real Madrid, arrivait en seconde position des masses salariales les plus imposantes (431 M€), alors que le PSG complétait le podium (337 M€).

Ne ratez aucune de nos vidéos en vous abonnant à notre chaîne Youtube