Avec Draxler, la Mannschaft se plante contre le Mexique (analyse et notes)


L'Allemagne tombe face au Mexique
L'Allemagne tombe face au Mexique

Le Champion du Monde en titre tombe pour son entrée en lice ! Face au Mexique, l'Allemagne s'incline (presque) logiquement face à de valeureux sud-Américains, plus soudés et plus inspirés. La tête du groupe F s'éloigne déjà pour la Mannschaft !

Coupe du Monde 2018 - Groupe F
Allemagne - Mexique : 0-1 (0-1)
But :
Lozano (35ème) pour le Mexique.

LE FAIT DU MATCH

Memo Ochoa s'envole. Le portier n'a pas eu grand chose à faire. Un bel arrêt sur une frappe à ras de terre de Marco Reus à une dizaine de minutes de la fin (87ème) mais surtout une envolée monstrueuse sur un coup-franc de Toni Kroos. Peu avant la mi-temps (44ème), le milieu de terrain s'élance aux vingt mètres et place le ballon en pleine lucarne.. c'est sans compter sur une monstrueuse horizontale de Guillermo Ochoa. Le Mexicain repousse le ballon sur la barre et enlève la meilleure occasion allemande. Jusqu'au poteau de Julian Brandt à quelques secondes de la fin, d'une volée des vingt mètres.

LE BUT

0-1 (35ème) : Le Mexique prend logiquement les devants ! L'Allemagne tente de remonter le ballon, mais perd du temps et Carlos Vela pique le ballon. Il lance Chicharito Hernandez, plein axe. L'attaquant fixe la défense centrale allemande avant de lancer Hirving Lozano dans la profondeur. Le dribble derrière la jambe d'appui du Mexicain laisse Joshua Kimmich sur place, la frappe qui suit fait mouche !

L'HOMME DU MATCH

Timo Werner. Seul. Beaucoup trop seul, l'attaquant du RB Leipzig n'a pas existé dans une Mannschaft appliquée mais sans idée. Pas servi par un Özil transparent, pas plus que par un Thomas Müller méconnaissable, le buteur n'a pas apporté ce que Miroslav Klose a apporté pendant tant d'années : une frappe à la finition. Conséquence, une Allemagne insipide jusqu'à l'entrée de Marco Reus qui a réveillé les siens, est déjà au pied du mur.

LES NOTES

Allemagne : Neuer (5.5) - Kimmich (5), Boateng (4.5), Hummels (4), Plattenhardt (5) - Khedira (4.5), Kroos (6) - Müller (5), Özil (4), Draxler (5) - Werner (3).

Mexique : Ochoa (7,5) - Salcedo (6), Ayala (5.5), Moreno (6), Gallardo (5.5) - Herrera (7.5), Guardado (6) - Lozano (7), Vela (8), Layun (7,5) - Hernandez (6.5).

LES CONSÉQUENCES

Ratée. Comme l'entrée en lice de l'Allemagne. Comme la prestation défensive allemande. Comme l'animation offensive allemande. En difficulté face à une équipe volontaire et audacieuse, la Mannschaft a déjoué, incapable de trouver une solution... les incursions ont été trop rares et trop manquées jusqu'à l'entrée en jeu de Marco Reus, les frappes de loin auraient pu marcher, à l'image du coup-france de Toni Kroos sur la barre, et de la frappe de Julian Brandt sur le poteau. Mais les tentatives ont été trop rares, et la première place s'éloigne... sachant que le deuxième de ce groupe devrait affronter le Brésil en huitièmes de finale. Il faudra déjà réussir un sans faute contre la Suède et la Corée du Sud.

Quel match du Mexique ! Collectivement inspirée, la partition collective mexicaine est à admirer pour la Mannschaft. Lozano, Vela, Layun, Herrera... les petits hommes verts semblaient capables de donner leur vie pour arracher ces trois points, à l'image d'un Ayala assommé sur une très lourde frappe de Marco Reus. Conséquence, le Mexique commence par prendre la tête de la poule F et attend la Corée du Sud sereinement, samedi prochain (17 heures). Juan Carlos Osorio peut être fier, son plan pour prendre le haut bloc allemand à revers a parfaitement fonctionné. Un coup de maître !