CDL

Paris remporte la dernière Coupe de la Ligue ! (résumé et notes)

Commentaire(s)

La dernière édition de la Coupe de la Ligue s'est soldée par une finale décevante entre le PSG et l'OL, remportée pour la neuvième fois de son histoire par le club parisien. Les deux équipes peuvent désormais se tourner vers le retour de la C1.

Coupe de la Ligue - Finale

Paris
0 - 0TAB : 6 - 5 Lyon

Le rideau tombe sur la Coupe de la Ligue avec une victoire du PSG sur l’OL, dans cette 26e et dernière finale de l’histoire de la compétition. La lumière, elle, n’a jamais vraiment été allumée. À une et deux semaines de leurs retours en Ligue des Champions, Lyonnais et Parisiens ont offert un pauvre spectacle durant 120 minutes, avant de se départager au bout de la séance des tirs au but.

Les feux d’artifices du PSG en match amicaux, contre Le Havre (9-0), Waasland-Beveren (7-0) et le Celtic Glasgow (4-0), n’étaient donc que des écrans de fumée. Sa victoire laborieuse sur St-Etienne (1-0), vendredi dernier en Coupe de France, était semble-t-il beaucoup plus révélatrice de son état de forme à une grosse dizaine de jours de son quart face à l'Atalanta Bergame, imparfait. Privés de Mbappé et avec une compo de départ inédite, où Bakker et Kurzawa occupaient les couloirs d’un système en 4-3-3, les champions de France n’ont pas montré grand chose collectivement.

Neymar et Verratti en jambes

Leurs rares offensives ont une nouvelle fois été exclusivement réservées à Neymar, par qui est passé tout le jeu. Le Brésilien est apparu en jambes, au même titre que Marco Verratti (114 ballons touchés), mais a été plutôt bien pris par la défense lyonnaise, même s’il a mis Anthony Lopes à contribution à plusieurs reprises (5e, 53e, 87e). Marcelo, Denayer et Marçal, en revanche, n’ont pas eu à forcer leur talent pour contenir Angel Di Maria et surtout Mauro Icardi, encore transparent à la pointe de l’attaque parisienne.

Dans un match où les défenses ont pris le pas sur les attaques, la paire Thiago Silva - Presnel Kimpembe s’est globalement bien comportée elle aussi, malgré l’activité du duo Moussa Dembélé - Memphis Depay. Le Néerlandais, qui disputait son premier match officiel depuis sa blessure aux ligaments croisés en décembre dernier, a été impliqué sur la majeure partie des occasions lyonnaises, comme ce coup-franc déposé sur la tête imprécise de Denayer (48e) ou cette frappe déviée à l’extérieur du petit filet par Verratti (50e).

Keylor Navas met en échec Bertrand Traoré

Mais le plus dangereux de la bande de Rudi Garcia était bien Maxwel Cornet. Utilisé en piston gauche par l’entraîneur rhodanien, il a enchaîné les débordements (4 centres), a gagné la plupart de ses duels (7 sur 8) et s’est surtout offert deux grosses occasions, peut-être les plus nettes de l’OL, sur deux corners repris maladroitement au deuxième poteau (37e et 112e). La maladresse - on pourra au moins accorder ça aux deux équipes - n’était pas au rendez-vous de la séance des tirs au but, où seul Bertrand Traoré s’est manqué, mis en échec par Keylor Navas.

Septième du classement de Ligue 1, l'Olympique Lyonnais manque ainsi l'occasion d'arracher son ticket pour les tours préliminaires de la Ligue Europa. Celui-ci revient à Reims, 6e, puisque Nice (5e) avait déjà profité de la victoire du PSG en Coupe de France pour rallier la C3. Le dernier espoir de retrouver l'Europe la saison prochaine, pour Memphis Depay et sa bande, sera de remporter l'édition en cours de la C1. Il s'agira d'abord de franchir l'obstacle de la Juventus Turin, dans tout juste une semaine (vendredi 7 août), cinq mois après leur victoire (1-0) à l'aller. Le point positif de la soirée, c'est qu'ils se sont montrés capables de conserver un score face à un cador européen.

Photos Matchs : PSG 0 - 0 Lyon