Le PSG tient son triplé : L'analyse et les notes

Le PSG a dû s'employer pour dominer le Lille OSC (2-1), ce samedi soir en finale de la Coupe de la Ligue.
Le PSG a dû s'employer pour dominer le Lille OSC (2-1), ce samedi soir en finale de la Coupe de la Ligue.

Ce samedi soir, au Stade de France, le PSG a remporté sa troisième Coupe de la Ligue d'affilée en disposant difficilement de Lille (2-1). Malmenés en seconde période et réduits à dix suite à l'exclusion d'Adrien Rabiot, les Parisiens ont su profiter des largesses défensives des Dogues pour conserver leur trophée.

Coupe de la Ligue - Finale
Paris Saint-Germain - Lille OSC : 2-1 (1-0)
Buts : J.Pastore (40ème), A.Di Maria (74ème) pour le PSG - D.Sidibé (49ème) pour le LOSC.

Le fait du match

On joue la 74ème minute de jeu. Lille est dans un temps fort et évolue depuis quelques minutes en supériorité numérique suite à l'exclusion pour deux cartons jaunes - deux fautes sur Sofiane Boufal - d'Adrien Rabiot. C'est alors le moment choisi par l'arrière garde des Dogues pour passer au travers. Sur un long dégagement anodin de Salvatore Sirigu, Adama Soumaoro rate son intervention de la tête et sert Angel Di Maria, parti dans son dos. Le milieu de terrain argentin se retrouve face à Vincent Enyeama, sorti de sa surface, et décoche une frappe rasante du pied gauche. Marko Basa a beau se démener et tenter un tacle désespéré, le Monténégrin est trop court pour sortir le tir de l'ancien joueur du Real Madrid.

Les buts

1-0 (40ème) : Paris prend les devants ! Sur un corner botté de la droite par Angel Di Maria, Vincent Enyeama, à la lutte avec Layvin Kurzawa, repousse le cuir avec les poings. À l'extérieur de la surface, Javier Pastore reprend sans contrôle du pied droit et fait mouche. Un but entaché d'une position de hors-jeu de Laywin Kurzawa, qui a sans doute gêné le portier nigérian des Dogues.

1-1 (49ème) : Lille refait son retard ! Coup-franc obtenu par Lille, aux vingt-cinq mètres, suite à une légère faute d'Adrien Rabiot sur Sofiane Boufal. Djibril Sidibé, dans l'axe, place une frappe gagnante du pied droit. Le mur parisien s'est fissuré au niveau de Thiago Silva et de Zlatan Ibrahimovic. Salvatore Sirigu reste prostré sur sa ligne, trompé sur sa droite.

2-1 (74ème) : Voir le fait du match.

L'homme du match

Adama Soumaoro (Lille OSC). Le défenseur central des Dogues a, de manière assez incompréhensible, raté un dégagement de la tête anodin. Une bourde lourde de conséquence puisqu'elle amène le but de la victoire parisienne.

Les notes

PSG : Sirigu (7) - Aurier (4), Marquinhos (7), Thiago Silva (Cap.) (6,5), Kurzawa (6,5) - Rabiot (3), Pastore (6), Matuidi (5,5) - Di Maria (7), Ibrahimovic (5), Lucas (5).

LOSC : Enyeama (7) - Corchia (6), Soumaoro (3), Basa (5), Sidibé (7) - Amadou (4), Mavuba (Cap.) (5,5), Obbadi (5) - Amalfitano (5,5), Boufal (4,5), Eder (5).

Les conséquences

Cette 22ème Coupe de la Ligue revient donc au Paris Saint-Germain. Bousculés et en infériorité numérique, les hommes de Laurent Blanc sont malgré tout parvenus à conserver leur bien. Avec cette troisième victoire de rang dans la compétition, la sixième Coupe de la Ligue de l'histoire du club, la formation francilienne est toujours en route pour réussir au moins aussi bien que la saison dernière - quadruplé avec Trophée des Champions, Ligue 1, Coupe de la Ligue et Coupe de France. Autre bonne nouvelle : le retour sur les terrains de Marco Verratti. Le petit italien, qui n'avait plus joué depuis le 20 Février dernier face à Reims, est rentré en jeu pour le dernier quart d'heure.

Un premier but entaché d'une position de hors-jeu, un second but cadeau alors qu'ils étaient en supériorité numérique : à coup sûr, les joueurs de Lille pourront nourrir de gros regrets suite à cette finale perdue. Ce Paris Saint-Germain là était prenable. La mauvaise série se poursuit également pour Frédéric Antonetti qui, ce soir, a perdu sa quatrième finale (sur quatre) dans cette compétition.

Revivez le LIVE de la rencontre

Photos Matchs : PSG 2 - 1 LOSC


Réagissez à l'article "Le PSG tient son triplé : L'analyse et les notes"