Pélissier : "Il y avait beaucoup de vents contraires..."

Pélissier a quelques regrets
Pélissier a quelques regrets

Réduit à 10 après l'exclusion de Gurtner à la 34ème minute, Amiens a bien tenu face au Paris Saint-Germain, et s'est incliné "seulement" 2-0. Une prestation solide qui rend fier l'entraîneur Christophe Pélissier, même s'il regrette de ne pas avoir pu évoluer l'intégralité de la rencontre à 11 contre 11. "On savait qu'à 11 contre 11, ça serait très difficile, donc, à 10, le match est pratiquement terminé. Durant la première demi-heure, on était bien en bloc, mais après, on a dû jouer une heure à dix. Il y avait beaucoup de vents contraires : la blessure (de Danilo Avelar), l'exclusion (du gardien Régis Gurtner), le penalty...ça fait beaucoup. Mais j'ai eu des réponses positives par rapport à l'implication et l'état d'esprit de mon équipe. Les joueurs ont été mis à rude épreuve et je salue le cran de mon équipe qui a fait front jusqu'au bout" explique-t-il.

Mais le seul bémol de la soirée, pour l'entraîneur, est l'ambiance dans le Stade de la Licorne. "Une chose m'a choqué : on n'a pas été supporté, on n'a vu que des spectateurs. Beaucoup de gens étaient venus voir Paris. On n'a pas senti le public derrière nous. Le maintien va se jouer à peu de choses et on va avoir besoin d'eux".

Réagissez à l'article "Pélissier : "Il y avait beaucoup de vents contraires...""